Propos insignifiants

Des livres et des écrivains, en toute légèreté.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lecture de et par Michel Houellebecq

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LP de Savy
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 710
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Lecture de et par Michel Houellebecq   Sam 22 Oct 2005 - 22:01

One night with Houellebecq Vendredi 14 Octobre 2005 à 11:40

L' abbaye d' Ardennes.Une des deux seules voies d' accés est un chemin de terre enjambant le périphérique et longeant les terres abbatiales.C'est ce chemin que M. et moi même empruntons pour nous rendre à la soirée organisée par les Inrocks dans le cadre de Lire en fête.Plusieurs voitures nous dépassent, nous pauvres piétons, mais nous rassurent sur le fait que nous soyons sur la bonne route. Les modéles nous devancant n' étant d'ailleurs pas particuliérement ceux du vulgus populus comme on dit en latin de bistrot.Qu'est ce qui fait accourir le notable et accessoirement votre Serviteur? Ce soir est présent Michel Houellebecq, dont le parfum de souffre et de scandale semble faire venir une portion non négligeable du public. Les yeux de la rombiére blonde platine (ustensile indispensable du notable) pétillent à l'idée de se trouver en présence de ce qui alimentera ses futurs caquetages. En bref, ça sent le m'as-tu-vu et la Desesperate Housewive à pleins naseaux.



L'impression se trouvera vite confirmée.Entrée dans l'abbaye aux hautes colonnes et aux croisées d'ogives dépouillées, deux estrades entourent le carré central où est installée une table basse, des fauteils et quelques micros. Les regards des premiers rangs donnent un côté "chrétien jeté aux lions à l'ensemble". Houellebecq arrive. Applaudissements. Petit, un sourire d' enfant un peu timide aux lévres et le sac à dos sur l' épaule, l'écrivain s'installe. Une bréve présentation fixe le déroulement de la soirée; Houellebecq ne répondra pas, ne débattra pas, il lira deux passages de son dernier livre "La possibilité d'une île". Mouvements trahissant l' appréhension d' ennui à venir chez certains, il faudra se contenter pour eux de dire "j'ai vu Houellebecq".La pratique est en effet plus courante à l'étranger qu'en France, l'orateur nous précise que l'invité de ce soir s'y est déjà adonné en Allemagne "et en Italie aussi" ajoute doucement ce dernier.Droit comme un i, l'auteur se léve donc, son livre dans une main. Il ressemble à un instituteur dans sa chemisette jaune.



Le silence se fait. Le premier extrait est le croisement de pensées de plusieurs néo-humains, ce nouveau stade de l'évolution rendu possible par le clonage et une nouvelle religon. Tristesse, désabusement, interrogations... Le ton du nouveau Houellebecq tranche avec ses précédents romans, bien qu'aussi laconique il est plus poétique. Pause, applaudissements, sincéres pour ce qui nous concerne M. et moi. Découvrir un auteur de la meilleure maniére va bientôt être de l'écouter lire, à la façon d' un groupe de musique. Loin des querelles de clochers des milieux parisiens de l' édition, loin des débats stériles. D'une certaine façon, Houellebecq n'est pas là ce soir, c'est l'oeuvre qui parle, pas le personnage public, c'est ce pourquoi on devrait s' intéresser à un auteur qui nous donné et pas ce pour quoi beaucoup en parle (combien l' ont critiqué sans le lire?). Reprise. Le deuxiéme extrait est l' errement d' un néo-humain à travers une Espagne ravagée par le conflit inter-humain; par sa narration continue et non éclatée comme le précédent, le passage captive encore plus l'audience. Alors que la personne assise à mes cotés ne cesse de regarder sa montre et que le voisin de M. relit Les Particules Elementaires qu' il espére faire dédicacer, c'est la derniére marche d' un être à travers les ruines de l' ancien monde qui se déroule. Une marche vers la mer, vers la compréhension des anciens humains. Houellebecq a lui aussi fait son chemin. Le néo-humain finit face à la mer, son organisme modifié ne s'éteindra que dans 60 ans, écoulant des jours tous identiques, à finir par craindre de rencontrer ses semblabes. Je ne sais plus si c'est un roman que l' on lit ou si c'est l'homme qui parle, le livre ou l'auteur?



Houellebecq finit sa lecture, plie soigneusement ses lunettes, bafouille un "au revoir" timide qu' une personne du premier rang n' ayant pas compris lui fait répéter. Les estrades se vident, chacun ramassent ses affaires , mon voisin a applaudi de soulagement, moi d' avoir pu aborder une oeuvre de la façon la plus unique qui soit. M. me rejoint et partage amplement mon avis, nous repartons par où nous sommes arrivés.



Sur le chemin du retour, en marchant à travers la faible brume soulignée par les réverbéres, je repense à cette soirée. Et au livre. On pourrait croire que ce n' était qu' une opération publicitaire de plus du "phénoméne Houellebecq" pour vendre sa came. En y repensant, je ne suis pas sur d'acheter le bouquin. Pour ne pas gâcher les passages lus ce soir. On verra bien.

Ils nous restent de la marche à faire.


Serviteur.

http://satyricon.c0wb0ys.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix
Bavard


Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Lecture de et par Michel Houellebecq   Dim 23 Oct 2005 - 12:52

Un petit aveu qui n'intéressera que ceux qui me connaissent, LP. Je suis en train de lire Extension du domaine de la lutte et surprise ! C'est BIEN. Pas du tout racoleur, comme les Particules (et sans doute la suite) dont j'apprécie malgré tout bien des pages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien
Bavard


Nombre de messages : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/04/2005

MessageSujet: Re: Lecture de et par Michel Houellebecq   Dim 23 Oct 2005 - 13:53

Bonjour Alix et bienvenue en ces lieux plus ... tranquilles Cool !

Bien sûr qu'"Extension" est bien ! Seulement, il faut bien le reconnaître, c'est un peu court, je veux dire en nombre de pages, par rapport à ceux qui ont suivi.

Quant à ce qui est "racoleur" et ce qui ne l'est pas, tu conviendras avec moi que c'est tout à fait subjectif. On peut aussi bien trouver des pages dans "Extension" qu'on peut qualifier de "racoleuses".

En ce qui me concerne, j'aime les quatre romans de Houellebecq de façon à peu près égale. J'aime aussi certains de ses poèmes que je trouve peut-être pas parfaits du point de vue de la forme, mais émouvants. J'aime moins "Rester vivant", "Interventions" et "La Poursuite du bonheur", recueils de textes intéressants mais inégaux. Et je n'ai pas encore lu "Lovecraft", qui a été préfacé récemment par Stephen King.

Parmi ses romans, je trouve que "La possibilité d'une île" tient une place particulière. Il y développe des thèmes qu'il avait esquissés dans "Les particules", et on sent qu'il s'y est beaucoup investi, qu'il a voulu faire "une oeuvre". Il y a aussi cette interaction entre prose et poésie, et je trouve le résultat tout à fait réussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix
Bavard


Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Lecture de et par Michel Houellebecq   Dim 23 Oct 2005 - 16:14

Moins agitées, tu l'as dit, Fabien ! C'est presque le calme plat, non ? Mais peu importe. De l'autre côté on a brûlé ses vaisseaux dès qu'on s'écarte de la ligne sur plus de trois phrases, alors...
Par racoleur, je ne veux pas dire simplement cru. L'évocation détaillée le plus souvent écoeurante de la misère sexuelle fait partie du propos de Houellebecq, qu'on l'accepte ou non, mais j'ai l'impression très nette que dès son deuxième roman, il en fait trop, il s'étale avec une complaisance qui me répugne. On perd beaucoup du côté artistique, qui tient à l'ironie désespérée et (paradoxalement) à la pudeur du récit. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LP de Savy
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 710
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Lecture de et par Michel Houellebecq   Dim 23 Oct 2005 - 17:53

"L'évocation détaillée le plus souvent écoeurante de la misère sexuelle fait partie du propos de Houellebecq, qu'on l'accepte ou non, mais j'ai l'impression très nette que dès son deuxième roman, il en fait trop, il s'étale avec une complaisance qui me répugne."

Je ne m'y connais pas beaucoup mais n'est-ce pas ce que l'on appelle le naturalisme ?

ps. A propos d'appeler Alix, tu peux m'appeler ici Hannibal ou Xavier, comme tu l'entends. C'est vrai que LP c'est moyen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix
Bavard


Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Lecture de et par Michel Houellebecq   Lun 24 Oct 2005 - 18:54

Houellebecq est un écrivain naturaliste, alors, pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LP de Savy
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 710
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Lecture de et par Michel Houellebecq   Lun 24 Oct 2005 - 21:39

Oui, je pense qu'il donne une représentation fidèle de la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix
Bavard


Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Lecture de et par Michel Houellebecq   Lun 24 Oct 2005 - 21:46

Je ne suis pas d'accord avec toi. Mais je ne me suis pas encore formulée les chose clairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix
Bavard


Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Lecture de et par Michel Houellebecq   Ven 28 Oct 2005 - 16:12

Michel Houellebecq, Extension du ... :

"Toute cette accumulation de détails réalistes, censés camper des personnages nettement différenciés, m'est toujours apparue, je m'excuse de le dire, comme pure foutaise. (...)
Pour atteindre le but, autrement philosophique, que je me propose, il me faudra au contraire élaguer. Simplifier. Détruire un par un une foule de détails. J'y serai d'ailleurs aidé par le simple jeu du mouvement historique."
Chap. 3, première partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lecture de et par Michel Houellebecq   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture de et par Michel Houellebecq
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Battles, Olivier Revenu et Michel Houellebecq
» Traité du Mont Saint Michel
» Connexion/ lecture du message / stop
» VDM : Lecture a la demande d'une VDM
» Les regles de cette section [Lecture obligatoire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Propos insignifiants :: Archives :: Ecrivains :: Michel Houellebecq-
Sauter vers: