Propos insignifiants

Des livres et des écrivains, en toute légèreté.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les dix romanciers français qui ont vendu le plus de livres

Aller en bas 
AuteurMessage
LP de Savy
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 710
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Les dix romanciers français qui ont vendu le plus de livres   Sam 14 Jan 2006 - 0:32

Enquête

Les dix romanciers français qui ont vendu le plus de livres en 2005

Mohammed Aïssaoui et Dominique Guiou
[12 janvier 2006] Le Figaro littéraire


Marc Levy est l'indétrônable numéro un de ce classement qui prend en compte tous les romans (en édition originale et en poche) vendus du 1er janvier au 31 décembre 2005.

Quand ils ne tirent pas sur eux à boulets rouges, les grands noms de la critique littéraire les ignorent. Ont-ils jamais ouvert un livre de Marc Levy, Bernard Werber ou Christian Jacq ? Et, pourtant, l'auteur de Et si c'était vrai ? a vendu sept fois plus de livres cette année que François Weyergans, lauréat du Goncourt, et romancier considéré par le monde des lettres comme l'un des plus talentueux du moment.
Le phénomène n'est pas nouveau. De tout temps, depuis que la comédie littéraire existe, avec son cortège de prix, de rumeurs, d'engouements, de querelles et de polémiques, a pèsé sur les romanciers à succès le soupçon que leur gloire est usurpée, et qu'elle sera de courte durée. Fred Vargas et Christian Signol seront-ils lus dans vingt ans ? Et qui peut affirmer que les noms de Nothomb, Gavalda ou Houellebecq, starifiés par les médias et considérés par la plupart des critiques comme des auteurs intéressants, seront connus de nos petits-enfants ?

Qui lit aujourd'hui les livres de Paul Bourget, Abel Hermant, Marcel Prévost ou Edouard Rod ? Peut-être quelques étudiants préparant un doctorat de lettres, une poignée de chercheurs... Et pourtant, il y a tout juste cent ans, ces auteurs avaient la faveur du public et des esprits les plus fins.

Être lu par le plus grand nombre ne garantit aucune postérité. Les listes des meilleures ventes ne sont qu'un indicateur des goûts du public à un moment donné. Pas de jugement de valeur, donc, sur ces dix écrivains que les Français achètent et lisent. Pour établir ce classement, nous avons pris en compte tous les livres en circulation par auteur, tous les types d'ouvrages (nouveautés en édition originale, format de poche), et tous les canaux de diffusion (librairies, hypermarchés, Internet, et vente par correspondance).

Quatre romanciers français dépassent le million d'exemplaires écoulés en une année. Ce n'est pas rien dans un marché de l'édition qui n'est pas en grande forme, puisque, pour la première fois depuis 1997, les ventes des libraires ont reculé en 2005 (environ – 1%). Ce savoir-faire en matière de ventes n'est donc pas l'apanage des Anglo-Saxons.

Les dix de ce classement représentent un poids considérable. Ils assurent 20% des ventes totales de la fiction moderne en littérature française. Et ils ont permis à leurs maisons d'édition d'empocher 66 millions d'euros de revenus en 2005, selon les chiffres du cabinet d'études GFK.

Jeunes et prolixes
Ces romanciers, qui ne connaissent pas l'angoisse de la page blanche et publient avec une régularité de métronome, sont de véritables mines d'or. «Les trois auteurs les plus vendus en 2005 constituaient déjà le trio de tête en 2004», commente Odile Ropert, responsable panel livres de l'institut d'études GFK. Et d'ajouter : «Ces auteurs de best-sellers sont d'une régularité extraordinaire : huit des dix romanciers présents dans ce palmarès étaient aussi les auteurs les plus achetés en 2004, et sept étaient présents en 2003.» Marc Levy reste la vedette incontestée – il s'est imposé en cinq romans et ne publie que depuis l'an 2000. En 2005, ce romancier a vendu deux fois plus que le deuxième de ce palmarès, Bernard Werber.

Le monde de l'édition peut également se réjouir de voir de jeunes auteurs prolixes atteindre très vite les sommets : Amélie Nothomb et Anna Gavalda ont moins de 40 ans.

Terminons par le nouveau venu de l'année : Maxime Chattam, un auteur de thrillers qui, lui, n'a pas encore trente ans. Découvert par Michel Lafon, il va rejoindre la grande écurie Albin Michel. «C'est un coup de poignard, fulmine l'éditeur de ses premiers livres. Nous l'avons aidé, façonné. Maintenant qu'il vend beaucoup, Albin Michel sort le chéquier. Et dire que cet éditeur avait refusé ses premiers manuscrits !» C'est la dure loi de l'édition. Dès lors qu'on parle chiffres, les gens de lettres oublient leurs bonnes manières.

Ce palmarès présente les dix auteurs français qui ont vendu le plus d'ouvrages en 2005 – du 1er janvier au 31 décembre – sur le territoire français. Nous avons pris en considération le domaine dit de «fiction moderne», tenant compte de tous les genres littéraires et de tous les formats (poche et non poche, et en clubs, hors la littérature pour la jeunesse et les pièces de théâtre). Ce palmarès, établi avec le cabinet GFK, est fondé sur les ventes effectives. Le Figaro littéraire a enquêté auprès de tous les éditeurs (ceux des auteurs, ainsi que Le Livre de poche, Pocket et J'ai lu pour les formats en poche ; France Loisirs et Le Grand Livre du mois pour les clubs) afin de recenser le nombre d'exemplaires vendus par auteur. Le classement reflète les ventes réelles effectuées par tous les circuits de distribution (librairies, grandes surfaces spécialisées culturelles, grande distribution, Internet).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les dix romanciers français qui ont vendu le plus de livres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Propos insignifiants :: Archives :: Autour du livre-
Sauter vers: