Propos insignifiants

Des livres et des écrivains, en toute légèreté.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Stéphanie Hochet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Winnie
Bavard


Nombre de messages : 43
Localisation : Ottignies (Belgique)
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Stéphanie Hochet   Sam 4 Juin 2005 - 21:26

Qui a lu "Les Infernales" de Stéphanie HOCHET paru chez STOCK?

Amélie Nothomb me l'avait conseillé mais je n'ai pas encore eu l'occasion de l'acheter et de le lire.

Merci, si on me répond...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titepicy.skyblog.com
LP de Savy
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 710
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Stéphanie Hochet   Dim 5 Juin 2005 - 1:16

Je ne l'ai pas lu. Comme Amélie Nothomb dit du bien de la jeune Stéphanie Hochet, ce n'est sûrement pas mal. A mon avis, tu peux l'acheter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnie
Bavard


Nombre de messages : 43
Localisation : Ottignies (Belgique)
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Stéphanie Hochet   Dim 5 Juin 2005 - 11:04

LP de Savy a écrit:
Je ne l'ai pas lu. Comme Amélie Nothomb dit du bien de la jeune Stéphanie Hochet, ce n'est sûrement pas mal. A mon avis, tu peux l'acheter !

J'y compte bien, dès que j'aurai fini mes examens et que je serai tranquille de ce côté-là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titepicy.skyblog.com
LP de Savy
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 710
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Stéphanie Hochet   Dim 5 Juin 2005 - 23:59

Trouvé sur le net, à propos du roman "Les infernales" :

Enfant, Jessica est une poupée parfaite, blonde, étincelante, talentueuse, elle brille dans les castings, les spots de publicité, etc. A l'école, son aura attire les foules et une nuée d'admirateurs se masse toujours à ses trousses. Jessica est une enfant sûre d'elle, habituée au regard des autres, promise à un avenir exceptionnel, qu'elle attend avec certitude. Dans l'ombre, il y a Camille, terne et taciturne, le côté sombre de la personnalité solaire de Jessica, mise en concurrence malheureuse avec celle-ci lors d'un casting providentiel. Les deux filles grandissent ensemble, dans les mêmes écoles, mais ne sont pas amies. L'une fascine l'autre, mais rien ne les assemble, rien ne les ressemble.

Dix ans après, elles se retrouvent par hasard et cette fois les rôles sont inversés. Jessica a perdu de sa superbe, un événement tragique est survenu dans sa vie, mais Camille s'en moque, elle préfère exploiter la vulnérabilité de la jeune femme pour atteindre à son tour les lauriers de la gloire. Et pour ça, elle est prête à tout : manipulation, accusation, responsabilité. Camille va gagner en puissance, profiter de Jessica, tailler au scalpel une assurance à la limite puante. Oppression, tyrannie et fascination se combinent et se taillent la part belle dans un mouchoir de poche. "On se trompe souvent de personne à détester" écrit Stéphanie Hochet, et c'est vrai. Qui de Camille ou Jessica est la véritable "tête à claques" ?

L'auteur se montre très intelligente dans ce roman. Elle semble broder avec aisance, malgré quelques maladresses, autour du fil ténu qui sépare la perversion de la manipulation. Du grand art ! Les infernales est un roman espiègle et sournois, qu'on lit d'une traite et certifie une place à compter dans l'avenir pour la jeune Stéphanie Hochet, seulement trente ans.

Stéphanie Verlingue

http://www.benzinemag.net/roman/infernales.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LP de Savy
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 710
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Stéphanie Hochet   Lun 6 Juin 2005 - 0:05

La critique de l'Express :

Amies d'enfer

par Jacques Duquesne (30/05/05)

Proches mais rivales dès l'enfance, Jessica et Camille se haïssent à l'âge adulte. Stéphanie Hochet pose un regard aigu sur la domination


L'une réussit, l'autre pas. Elles se sont rencontrées en classe puis sur les plateaux où l'on tourne des spots publicitaires mettant en scène des enfants. La jolie Jessica a été sélectionnée, Camille écartée. La classe, l'école l'ont su. Une raison de plus d'admirer Jessica, de moquer la gaucherie de Camille.
Ainsi vont les années. Jessica, toujours brillante, sûre de son pouvoir, fascine les garçons; l'autre, Camille, «une fille boudeuse dont le corps anguleux disparaissait au possible dans des survêtements», se réfugie dans les activités sportives. Seul un surveillant du lycée devine que cette mal-aimée, silencieuse, toujours le dos appuyé au mur du préau, deviendra une dominatrice.

Capital de rancœur
Il est futé, ce surveillant. Car Camille, la sportive, a accumulé, au fil des ans, un immense capital de rancœur. Elle l'expliquera un jour à Jessica, la bien-aimée: «Ta présence écrasante forçait les autres à comparer leur destin au tien, comparaison qui déprimait.» Plus tard, elles se retrouveront, adultes, quand Jessica, brisée par la mort de sa jeune sœur, regarde enfin Camille. Et celle-ci - surprise... - est en train de réussir. Parce qu'elle a écrit un livre, puis deux, devient, enfin, un écrivain à succès.

Alors, le rapport dominatrice-dominée s'inverse. Jessica accepte d'être le nègre, la servante de Camille. Elles vieilliront ensemble, aussi mal que possible. Mais ensemble. Et Camille révélera des capacités de méchanceté, d'égoïsme, que le surveillant du lycée lui-même avait mésestimées.
«On se trompe parfois de personne à détester», écrit Stéphanie Hochet, auteur de ce bref roman écrit à la pointe sèche. Une étrange et prenante histoire de domination, qui fait parfois penser à Amélie Nothomb. A ceci près qu'il n'y a pas ici la moindre trace d'humour, seulement un regard aigu sur la vie, sur les vies. Une version amère, presque désespérante. Le titre, d'ailleurs, dit tout: Les Infernales. On le sait: l'enfer, c'est l'Autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnie
Bavard


Nombre de messages : 43
Localisation : Ottignies (Belgique)
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Stéphanie Hochet   Mar 7 Juin 2005 - 16:36

Merci LP pour ces textes! Cela me donne encore plus envie de le lire, franchement! J'essaierai d'en trouver le temps durant mes deux mois et demie de vacances...

Il est quand même vrai que "Les Infernales" font quand même penser à Amélie Nothomb, c'est peut-être bien pour cela qu'elle me l'a conseillé...

Là je viens de commencer un roman que Fred a reçu par la poste des Editions Le Livre de poche "L'échelle de Darwin" mais je ne sais plus de qui... Embarassed

Il est assez long, je t'en dirai des nouvelles si je le continue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titepicy.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stéphanie Hochet   Aujourd'hui à 1:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Stéphanie Hochet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dreamers octobre 2009
» La Montagne de Corton!
» Le jeu sans fin
» LE BAR M'AIDE (2)
» Critique : The Legend of Zelda, Skyward Sword

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Propos insignifiants :: Archives :: Ecrivains :: Autres écrivains français-
Sauter vers: