Propos insignifiants

Des livres et des écrivains, en toute légèreté.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Patrick Besson par Nicolas Rey

Aller en bas 
AuteurMessage
LP de Savy
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 710
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Patrick Besson par Nicolas Rey   Mer 5 Oct 2005 - 12:02

PORTRAIT DE PATRICK BESSON AUTEUR DE " DEFISCALISEES "

L'étoile rouge

...................................................
De Nicolas Rey, juin 2003, Le Figaro
...................................................

Le Dark Vador de la littérature française. Patrick Besson. Surdoué des lettres, comme on dit. Comme c'est vrai, en plus. Il écrit tôt le matin. Ensuite, il va manger de la purée à la Coupole et dévorer des jeunes femmes sans même retirer la peau. Il aime l'alcool de prunes, les blondes et les brunes. Il aime tout. Il ne s'aime pas beaucoup. Lorsqu'il sourit, on a souvent l'impression qu'il souffre beaucoup. Il n'a pas peur de rien. Il peut tirer en un feuillet sur n'importe qui. Chez Besson, un plateau télé peut se transformer en une rafale de kalachnikov. C'est un homme libre.

Cette liberté n'a pas l'air de le rendre plus heureux que cela. Dans ses chroniques, il raconte sa vie. Patrick chez le bouquiniste avec son fils, Patrick à l'agence de voyage, Patrick qui regarde Fashion TV, Patrick qui dîne avec Sabine, Patrick au cocktail de chez Béglé, Patrick qui accompagne Jean-Christophe à un match de foot. Ce sont les meilleures chroniques de Paris.

Tu as découverts Patrick Besson à 20 ans, en Folio, il avait écrit Les petits mots d'amours. C'était son premier roman. Il avait 17 ans. Un beau roman. Court et triste comme une histoire d'amour en été. Adolescent, Besson voulait devenir terroriste. Quelque part, il a réussi. Il pose des bombes chaque semaine dans les journaux. Il est capable d'écrire des livres comme Le Viol de Mike Tyson mais aussi des romans poignants comme Dara en passant par des sonnets pour Florence Rey à vous donner la chaire de poule. Il est capable d'écrire Accessible à certaine mélancolie, ballade autour d'un homme triste, chanson pudique sur le mal de vivre contemporain. Il est capable de tout. Comme de publier quatre livres par an. Alors, on dit de lui que c'est un ogre, un monstre, un type qui adore se massacrer lui-même, d'écrire, dans État d'esprit, sa vie entre 20 et 30 sans se faire le moindre cadeau. En allant vite au point de faire un récit clinique et froid. Un an avant, il racontait son enfance dans 28, rue Aristide Briand en faisant l'inverse.

Pourtant, on se trompe, Besson n'est pas un monstre. C'est juste un gosse avec une énergie de géant. Un type pour lequel la vie n'est pas assez grande. Lorsqu'il voit une concession, une lâcheté, il l'écrase. Lorsqu'il passe six mois à faire l'interview des people pour le magazine Voici, il arrive sans magnétophone ni crayon. Et finit par offrir des portraits incroyables mais vrais. On se souviendra longtemps du visage d'Emmanuelle Gaume lorsque Besson lui demande d'imaginer tous les gens qui sont passés à la télévision depuis la naissance de la télévision, tous ces gens oubliés maintenant, et même lorsque Gaume passe à la télévision (à l'époque, Gaume présentait Nulle part ailleurs), tous les gens qui, dans le monde, à la même heure exactement, passent aussi à la télévision.

Cet été, Besson sort un roman sur l'été. Un roman ironique sur les riches. Le livre s'appelle Défiscalisées. Besson n'aime pas les défiscalisées. Besson est communiste et ami du peuple serbe. Besson raconte l'histoire de quelques pétasses qui s'ennuient autour d'une piscine. Entre vergétures et amant néerlandais, brasses coulées, bijoux et salade niçoise. Un régime excellent pour l'été.

Patrick Besson, Défiscalisées (Fayard) 16 €.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Patrick Besson par Nicolas Rey
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Propos insignifiants :: Archives :: Ecrivains :: Patrick Besson-
Sauter vers: